2016 : VERS UNE REPRISE DURABLE DE L’IMMOBILIER ?

2015 : Une année favorable aux acquéreurs

En 2015, 800 000 transactions ont été enregistrées dans l’ancien et 230 000 pour des logements neufs sur le marché immobilier français. Malgré un chômage qui persiste, une croissance et une inflation en berne, un contexte géopolitique peu rassurant et une économie chinoise qui inquiète, l’année 2015 aura été une année favorable aux acquéreurs. Les deux principaux facteurs explicatifs de cette reprise sont :

des taux de crédit historiquement bas (au pic bas de 2,01% en moyenne en juin 2015 quelle que soit la durée d’emprunt)

une baisse de prix de vente de 2% en moyenne sur l’année selon l’INSEE. -2,7% pour les appartements et -2% pour les maisons.

Ces conditions réunies ont permis aux primo-accédants et aux investisseurs de faire leur retour sur le marché après plusieurs années de morosité. N’oublions pas les étrangers qui bénéficient de la baisse de l’euro et renforcent leurs investissements dans l’Hexagone, notamment les anglais et les américains

Parmi les autres éléments qui confirment une reprise du marché, on notera le raccourcissement des délais de vente qui sont de l’ordre de 60 jours pour la majorité des biens contre 90 jours en 2014. Cerise sur le gâteau ; les marges de négociation se réduisent également. On observe fin 2015 un différentiel de 4,5% entre le prix de vente initial et le prix de vente définitif contre 7% au début de la même année. 

Marché immobilier 2016, quelles perspectives ?

2016 s’annonce être une année optimiste pour l’immobilier qui semble renouer avec la croissance, perspective appuyée par :

  • des taux d’intérêt qui resteront bas et des conditions d’emprunt proposées par les banques toujours alléchantes.
  • une nouvelle version du Prêt à Taux Zéro (PTZ) en vigueur depuis le 01 janvier 2016 pour les primo-accédants. L’Assemblée Nationale a voté en novembre 2015 l’assouplissement des critères d’octroi du PTZ. Cette mesure devrait bénéficier à 120 000 ménages, soit 2 fois plus qu’en 2015. Ce prêt permet de financer son achat (aussi bien dans l’ancien que dans le neuf) jusqu’à 40% du prix du bien à la condition que soit réalisé des travaux pour un montant d’au moins 25% du prix d’acquisition. Les ménages pourront commencer à rembourser ce prêt au bout de 5, 10 ou 15 ans en fonction de leurs revenus.
  • La prolongation du dispositif de défiscalisation de la loi Pinel encourage également le rebond du secteur avec une augmentation de 44% des ventes dans le neuf (FPI) malgré des prix qui affichaient une légère hausse sur l’ensemble de l’année 2015 (+0,8%)
  • Des investisseurs qui pourront continuer en 2016 à bénéficier du dispositif Censi-Bouvard. Ce dispositif donnant droit à une remise d’impôt de 11% du coût d’achat d’un logement dans une résidence services neuve et d’un abattement de 50% des revenus locatifs sous conditions.

Une question demeure : l’encadrement des loyers dans les grandes villes comme Paris incitera-t-il notablement les propriétaires à vendre leur bien ; opération qu’ils jugeront financièrement plus intéressante que la location ?

Évolution des prix pour 2016

Meilleurs Agents prévoit une variation entre -3% et +4% dans les grandes villes françaises pour 2016

marché immobilier évolution des prix 2016
Articles récents

Laissez un commentaire

chasseur d appart M6paris panoramique