À QUOI S’ATTENDRE EN 2017 ?

Les changements de lois, les variations des prix, l’évolution des taux d’emprunt et les incidences fiscales de la prochaine présidence : à quoi s’attendre pour 2017 ?

Tour d’horizon des principaux pronostics :

Les nouveautés législatives

 

  • Instauration d’un « permis de louer »

Afin de mieux contrôler la qualité des logements loués, la loi Alur prévoit dorénavant que certaines communes puissent imposer aux propriétaires de déclarer ou de demander une autorisation avant de mettre en location leur bien immobilier.

  • L’enregistrement des locations ponctuelles

Un amendement a été voté en avril 2016 pour que les communes de plus 200.000 habitants puissent rendre obligatoire l’enregistrement de locations répétées et de courte durée via des sites tels que AirBnb.

  • Des avantages fiscaux pour la mise en location des logements vacants

Pour les propriétaires cela se traduirait par une exonération fiscale sur leurs revenus proportionnelle au loyer : de 15 à 85 % du montant des loyers perçus.

  • Prolongement du dispositif Pinel, du PTZ (Prêt à Taux Zéro) et du CITE (Crédit d’Impôt Transition Energétique)

Pour continuer de dynamiser le marché immobilier et notamment le neuf, ces dispositifs sont reconduits jusqu’au 31 décembre 2017.

 

L’ancien toujours à la hausse

Le nombre de transactions immobilières en 2016 est en hausse de 11% par rapport à 2015 avec un total de 840 000 transactions réalisées.

Après 4 ans de tendance baissière, le dynamisme de l’année 2016 se traduit par une hausse des prix au mètre carré sur la plupart des grandes agglomérations françaises. Quelques disparités subsistent néanmoins.

Les ventes dans le neuf s’accélèrent

Les ventes dans le neuf sont en progression de 25% sur l’année 2016 vs 2015. Cette tendance est principalement drivée par l’ensemble des dispositifs fiscaux (Pinel, PTZ…) mis en place pour relancer le marché.

On constate néanmoins toujours un manque de biens neufs à l’achat et de terrains constructibles sur les zones tendues où les demandes de permis de construire se font toujours de plus en plus nombreuses.

Des prix historiques à Paris

Paris va battre de nouveau un record, à son plus haut depuis 2012, le marché parisien s’enflamme et le prix moyen au mètre carré avoisine désormais les 8500€/m² – soit 2 fois plus élévé qu’il y a 10 ans !

Les évolutions des prix sont disparates selon les arrondissements et le centre de paris dépasse allégrement les 10 000€ du mètre carré.
Le 7e arrondissement reste l’arrondissement le plus cher de la Capitale avec un prix moyen de 11 440€/m². Le 19e le plus abordable (6 900€/m²).

Une chose semble se confirmer : cette tendance à la hausse des prix ne devrait pas s’atténuer en 2017.

Prix au mètre carré de Paris au 3e trimestre 2016

Remontée des taux d’intérêt

Cela n’aura échappé à personne, les taux d’intérêt sont gentiment en train de remonter. Même si, nous resterons avec des taux très bas en 2017, on s’attend néanmoins à une hausse de 0,5 points de ces derniers pour atteindre des projections à 1,75% en moyenne à fin 2017.

Il est fort possible que la hausse des taux d’emprunt booste le marché et pousse les ménages indécis à acheter rapidement pour bénéficier des taux encore bas avant une remontée plus significative.
Ce phénomène va contribuer à maintenir la tension du marché avec une demande croissante et des prix mécaniquement tirés vers le haut.

Un contexte électoral qui aura des impacts sur le marché immobilier

Il paraitrait que les années d’élection sont souvent de mauvaise année dans l’immobilier. Il en résulte un certain attentisme concernant la politique du logement qui sera menée par le prochain gouvernement. Rien n’est moins sûr pour 2017, car comme nous l’avons précédemment montré plusieurs facteurs laissent présager que le marché immobilier restera dynamique en 2017.

Rendez-vous en juin 2017 pour un bilan à mi-parcours !

Articles récents

Laissez un commentaire

video homeleo youtubeÉvolutions du marché immobilier