COMMENT FAIRE DES ÉCONOMIES SUR VOTRE FACTURE DE GAZ OU D’ÉLECTRICITÉ EN MAÎTRISANT VOTRE CHAUFFAGE ?

Le prix du gaz et de l’électricité continuent à augmenter progressivement. Comment faire des économies tout en gardant son mode de vie ?

Le chauffage du logement représente 62 % de la dépense énergétique d’un foyer selon EDF R&D que l’on soit en maison ou en appartement. De plus, il existe plusieurs solutions plus ou moins simples pour réduire ce pôle de consommation. En voici quelques une.

Réduire ses besoins en chauffage

Toutes les pièces d’un foyer ne sont pas des pièces de vie. En effet, une buanderie n’a pas besoin d’être chauffée à la même température qu’un salon. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) préconise de contrôler les températures de chaque pièce et de les garder à des températures différentes en fonction de leurs utilisations:

– 19°C pour les pièces à vivre

– 16°C pour les chambres

– 21°C pour les salles de bains lors de l’utilisation

Pour contrôler et maintenir en température, pas besoin d’aller tourner la vanne du radiateur toutes les 15 minutes, ni même de changer de radiateur, il vous suffit d’installer des vannes de radiateur connectées dites robinets thermostatiques ou des thermostats connectés. Ils contrôlent vos radiateurs afin de maintenir la température demandée dans la pièce quel que soient les apports ou pertes extérieurs (exposition sud, fenêtre mal isolée…). Cet investissement est vite rentabilisé car, selon l’ADEME, passer la température de 20°C à 19°C permet d’économiser jusqu’à 7 % d’énergie sans trop perdre en confort.

Réduire le volume à chauffer

Comme dit précédemment, toutes les pièces n’ont pas besoin d’être à la même température. Réduire le volume à chauffer signifie simplement de chauffer seulement les pièces à vivre, mais pour que ce soit réellement le cas, il ne suffit pas de couper le chauffage dans la buanderie. En effet, les échanges thermiques au sein de votre maison tendent à uniformiser la température dans toutes les pièces. Il existe cependant une méthode simple pour ralentir le phénomène : fermer les portes. En effet, plus les pièces sont isolées les unes des autres, plus ces échanges thermiques seront lents et moins vous consommerez d’énergie à réchauffer une pièce où vous vous rendez rarement. Pour aller plus loin, vous pouvez installer des bas de portes pour améliorer l’isolation entre les pièces à des températures très différentes.

Baisser la température le soir

L’ADEME préconise de baisser la température de toutes les pièces de 3°C pendant la nuit (hors chambres). Ce genre d’habitude est très simple à prendre grâce aux horloges de programmation souvent intégrées aux thermostats et vannes de robinets connectés. Ces derniers vont diminuer progressivement la température de votre foyer dans la soirée et la remonteront le matin pour que vous gardiez un bon confort. Ils permettent également de réduire la température quand la maison est vide. Ces appareils sont très souvent contrôlables par des applications pour faciliter leur utilisation. Ils permettent, avec une bonne utilisation, de réduire jusqu’à 10 % de votre consommation en chauffage.

Optimiser sa consommation

Les habitudes de vie pour réduire votre consommation ne suffisent pas si votre système de chauffage est de mauvaise qualité ou obsolète.

Changer de système de chauffage

Si vous avez un vieux système de chauffage, notamment si vous vous chauffez au fioul ou au propane, remplacez le par un système plus récent, électrique ou au gaz naturel. Ces nouveaux appareils, comme les nouvelles chaudières à condensation ou les pompes à chaleur (PAC) permettent d’améliorer votre rendement jusqu’à 30 %. En effet, ces systèmes de chauffage arrivent à atteindre un rendement de 100 %, voire plus. Vous dépenserez donc moins d’énergie pour le même confort de chauffage.

Entretenir des appareils de chauffage

Entretenir sa chaudière une fois par an est une obligation légale. En effet, c’est avant tout une question de sécurité, car une chaudière mal entretenue peut émettre du monoxyde de carbone indétectable et très toxique. Hormis cette question de sécurité, l’entretien d’une chaudière permet de réaliser entre 8 et 12% d’économie sur votre consommation et rallonge la durée de vie de votre appareil. Il en est de même pour les radiateurs. Avant l’hiver, il est recommandé de les purger, c’est à dire de chasser l’air qui peut être présent dans le système de circulation d’eau chaude. Cette manœuvre très simple, que vous pouvez réaliser vous-même, permet également de rallonger la durée de vie de vos appareils et d’améliorer votre consommation.

Réduire les pertes thermiques

La rénovation de votre système de chauffage n’est vraiment intéressante que si votre foyer est bien isolé. En effet, il ne sert à rien de chauffer l’extérieur, mais c’est ce que vous faites si vos fenêtres, portes, toit et murs sont mal isolés. Il est fortement recommandé par l’ADEME de faire les travaux de rénovation de l’isolation avant de changer votre système de chauffage.

Isoler ses fenêtres et portes

Les ouvertures vers l’extérieur comme les portes et fenêtre sont des points faibles en terme d’isolation de votre foyer. En effet environ 20 % des déperditions thermiques se font par des portes et fenêtres mal isolées. Il existe des solutions assez simple comme calfeutrer les fenêtres avec du joint isolant ou rajouter des bas de portes pour éviter les entrées d’air froid. Il est même possible, pour les fenêtres les plus résistantes, de passer du simple au double vitrage sans changer les montants existants, simplement en ajoutant une vitre. Évidemment, ces solutions sont moins efficaces que de changer complètement vos ouvertures en passant au double vitrage et aux portes d’entrée isolante.

Isoler ses combles

La toiture représente 30 % des pertes thermiques de votre maison si vos combles sont mal isolés. En effet l’air chaud a tendance à monter et la chaleur à partir par le toit. Il existe deux sortes de combles : les combles aménagés, suffisamment hauts de plafond pour être habitables et les combles perdus. Dans les deux cas, l’isolation est très importante. Il est possible de poser de la laine de verre à souffler ou en rouleau. Pour les combles aménagés, des solutions comme la laine de roche permet de réduire la perte d’espace due à l’isolation interne. Pour chaque charpente une solution est préconisée. Il est donc conseillé de contacter un professionnel pour optimiser votre isolation.

Isoler ses murs

Les murs, quant à eux, représentent 20 % des pertes thermiques. Pour isoler vos murs il y a deux options possibles : l’isolation intérieure, où l’isolant est placé sur la face intérieure de vos murs, et l’isolation extérieure. L’isolation la plus répandue, pour l’instant, est l’isolation intérieure car elle est peu coûteuse et ne nécessite pas de déclaration de travaux, dans la mesure où elle ne modifie pas l’aspect extérieur de votre maison. Cependant, les nouveaux logements s’orientent de plus en plus vers l’isolation extérieure qui est bien plus efficace car elle supprime la majorité des ponts thermiques. En effet, votre maison sera totalement “emballée” et toutes les portions de mur de votre habitation seront séparées de l’extérieur par un isolant. De plus, cette technique ne réduit pas la surface habitable.

Pour conclure

Beaucoup de ces solutions sont coûteuses et nécessitent de nouveaux équipements mais l’investissement est souvent rapidement rentabilisé. La plus chère des combinaisons de rénovation recommandées par l’ADEME comprend la refonte totale de l’isolation (murs extérieurs, combles, ouvertures) et l’installation d’une chaudière à condensation. Elle coûte entre 13.300€ et 25.000€, mais permet de réaliser des économies d’énergie pouvant atteindre jusqu’à 62 %. De plus de nombreuses aides et crédit d’impôt vous aide à financer ces travaux, pour le bien de vos portefeuilles, mais aussi de la planète.

Articles récents

Laissez un commentaire

recherche investissement parisacheter ou investir dans un logement ancien ou neuf