IMMOBILIER : LES MESURES DES CANDIDATS À LA PRÉSIDENTIELLE 2017.

Il sera bientôt l’heure de se rendre dans les bureaux de vote afin d’élire le futur président de la République. Pour cela, nous avons décidé aujourd’hui de vous lister les propositions des principaux candidats à propos du logement, thème qui semble plutôt mal aimé de la campagne présidentielle car très peu abordé.

Voici donc, pour vous éclairer un peu, les mesures immobilières des programmes de Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Marine Le Pen et François Fillon.

La sécurité sociale du logement pour Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon a pour projet la création d’une Sécurité Sociale du Logement qui aurait pour but de protéger les ménages précaires grâces à une Garantie Universelle des Loyers. Le but de ce projet ? Couvrir les impayés de loyers. Cela favoriserait aussi l’accès pour tous à un logement digne.

Le bail de mobilité d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron veut faciliter l’accès des personnes précaires à la location dans le parc privé en proposant un « bail mobilité » dans les zones tendues. Ce dernier serait conclu pour une durée de moins d’un an et inclurait des droits plus restreints pour le locataire. Avec ce bail moins protecteur, Macron veut permettre aux personnes en difficulté d’entrer plus facilement sur le marché de location.

La rénovation énergétique de Benoît Hamon

Le candidat du Parti Socialiste veut mettre en place un plan d’investissement massif dans la rénovation énergétique des bâtiments. Ce projet aurait pour but d’accélérer la rénovation thermique des logements sociaux et accompagner les initiatives du secteur privé.

La protection Logement Jeunes de Marine Le Pen

Marine Le Pen propose la création d’une « Protection Logement Jeune » qui faciliterait l’accès au logement des jeunes (étudiants ou salariés). Ce dispositif inclurait la revalorisation de 25% des APL pour les jeunes de moins de 27 ans.
La candidate du FN souhaite baisser la taxe d’habitation pour les plus modestes. Elle compte aussi supprimer la prise en compte du patrimoine dans le calcul des APL, dans le but de les pérenniser.

Le bail homologué de François Fillon

Le candidat des Républicains ne semble pas pour l’encadrement des loyers, qui aurait tendance à rigidifier le marché de l’immobilier selon lui. Pour rappel, ce dispositif permet de limiter l’augmentation des loyers des logements remis en location ou révisés en fin de contrat de location. Il ne s’applique qu’à certaines villes où les prix des biens loués sont excessivement élevés. François fillon propose de remplacer ce dispositif par un « bail homologué » qui octroie des avantages fiscaux aux propriétaires-bailleurs pratiquant des loyers faibles. Ce dernier parle aussi d’une exonération de la taxe foncière sur 15 ans aux propriétaires louant un logement avec un « loyer social ». La mise en place de ce nouveau bail faciliterait l’expulsion des locataires qui ne paient pas leur loyer car il inclurait un processus accéléré pour réduire les délais d’expulsion en cas de non-paiement du loyer ainsi qu’une procédure de résiliation simplifiée en cas de mauvais comportement.

Articles récents

Laissez un commentaire