IL EST ENCORE TEMPS DE PROFITER DES TAUX BAS POUR UN ACHAT IMMOBILIER

Comme on peut le voir actuellement, les taux concernant les crédits immobiliers sont toujours assez bas malgré une légère augmentation depuis décembre 2016. La question est donc la suivante : Les taux vont-ils rester bas pendant une courte voir longue durée ou existe-t-il des subtilités pour accéder à un crédit immobilier à un taux intéressant ?

La réponse est oui, la transférabilité est le maître mot, et s’explique simplement par le fait de transférer un prêt en cours sur un nouveau prêt dans le cas d’un rachat de bien.

Ce prêt étant pour la plupart méconnu de tous, bien qu’il paraisse un peu technique sur les bords, peut se révéler réellement avantageux.

En effet, il vous permettra de conserver lé bénéfice que vous aurez engranger grâce à votre taux actuel sur votre première acquisition et de le transférer sur une autre opération pour pouvoir en profiter jusqu’au bout. Et, par conséquent, de ne pas souscrire un nouveau prêt avec des taux qui sont repartis à la hausse entre votre première souscription et votre deuxième souscription quelques années plus tard par exemple.

Ainsi lors de votre premier emprunt avec un taux à 1,50%, si vous décidez de vendre et de racheter un bien avant la fin de votre souscription, la transférabilité vous permettra de continuer à rembourser une partie du nouveau crédit au taux à 1,5% et ensuite compléter le reste de l’emprunt par un taux classique en vigueur à l’année à laquelle vous rachetez ce bien. Le financement se lisse donc en deux parties, une part issue du premier prêt auquel vous gardez les avantages par la suite et une autre part du nouveau prêt à la condition du moment.

Pour faire plus simple et concret, prenons l’exemple d’un couple de 26 ans qui est en passe de réaliser son premier achat dans l’immobilier.

Tout d’abord, ce couple demande un prêt de 300.00 euros à 1,5% sur 20 ans. Arrivé à la septième année, ce couple ayant eu un enfant entre temps décide de le revendre pour acheter un bien plus grand, c’est à ce moment précis que la transférabilité rentre en jeu. Ils ont trouvé un appartement avec une pièce de plus que le précèdent à 514.000 euros et arrive à revendre leur ancien appartement 300.000€.

De plus, il leur reste 195.000€ à rembourser sur leurs 13 dernières années de contrat. Ils disposent de 300.000 – 195.000 soit 105.000€ d’apport à replacer dans la future acquisition.

Ainsi, l’avantage de la transférabilité permet au couple de financer leur deuxième achat en faisant 2 lignes de prêt :

– Un premier prêt de 195.000€ qui correspond au capital restant dû son le premier prêt avec le même taux c’est à dire 1,5% + une assurance à 0,20%

– Un deuxième prêt de 214.000€ sur 20 ans également avec ici un taux à 4% auquel on rajoute une assurance de 4% correspondant au risque plus important du faite de leur âge (7 ans de plus)

Sans cette transférabilité, notre couple aurait été dans l’obligation de souscrire un prêt de 409.000€ au taux de 4% auquel s’ajoute l’assurance à 0,35% le tout sur 20 ans.

Sur une opération pareille, l’économie réalisée est conséquente aussi bien pour votre mensualité que sur le coût du crédit en lui même. Cependant, cette opération suit quelques règles qui doivent obligatoirement être respectées, à savoir :

– L’engagement de racheter un bien similaire et du même usage c’est à dire si le premier achat est une résidence principale le deuxième prêt doit l’être aussi.

– Aucun problème de paiement ne doit apparaître sur votre ancien prêt afin de profiter du lissage pour le deuxième.

– La valeur de l’appartement convoité doit être au moins égale au capital restant dû à transférer.

Souscrire une opération de transférabilité engendre forcément des frais de traitement mais ces derniers seront inférieurs aux frais qu’auraient pu occasionner une résiliation de prêt et une souscription à un nouveau prêt immobilier.

Cependant, il faut savoir que toutes les banques ne proposent pas forcément cette offre, on peut tout de même en citer certaines qui le font, à savoir La banque Postale, le Crédit Agricole ou encore BNP Paribas.

Ainsi le taux de transférabilité apparaît à l’heure actuelle comme une solution avantageuse pour l’avenir, permettant de profiter des taux bas d’aujourd’hui pendant une longue période et par conséquent des économies d’argent à la clé. C’est une opportunité aussi bien à moyen qu’à long terme, comme on a pu le voir dans l’exemple précèdent, un couple qui souscrit aujourd’hui un emprunt sur 20 ans profitant des taux faibles actuelles, qui décide de changer d’habitation en 2026 pour un logement plus grand, rien ne lui garantit que les taux actuels seront les mêmes en 2026. Grâce à la transférabilité ils disposent d’une sécurité et de s’assurer de continuer à payer jusqu’en 2036 au même taux qu’en 2016.

N’hésitez plus, parlez-en lors de la souscription de votre futur prêt et acquisition immobilière afin de l’inclure dans votre prêt, dans la perspective qu’elle soit bénéfique pour vous dans les prochaines années.

Articles récents

Laissez un commentaire

Les plus beaux espaces de coworking