COMMENT ESTIMER UN BIEN IMMOBILIER ?

Bien estimer un bien immobilier vous assurera un gain de temps et d’argent.

Si vous êtes vendeur et que vous êtes pressé, vous pouvez avoir comme stratégie de définir un prix de vente en dessous du prix de marché. Attention néanmoins Une sous-estimation trop importante dévalorisera la qualité intrinsèque de votre bien et générera des soupçons de défauts et malfaçons. Ce qui peut porter préjudice à la vente de votre bien et finir par la retarder.

A contrario, une surestimation financière peut décourager d’éventuels acheteurs et peut occasionner des frais supplémentaires (utilisation d’un prêt relais si vous avez déjà acheté un autre bien, intérêts à payer dans le cas d’une succession, …). Que de temps et d’énergie perdus !

Faite votre 1ère estimation en ligne

Dans un premier temps, essayez de faire une estimation gratuite en ligne. Il existe beaucoup de sites sur ce sujet. Ce n’est pas réellement simple. Mais sachez que vous n’aurez qu’une idée approximative de votre bien. Voici quelques exemples d’éléments qui font varier le prix et qui ne sont pas toujours quantifiables

  • Connaître la superficie Carrez de votre bien. Il n’est pas toujours simple d’avoir une mesure précise (exemple : hauteur de plafond très basse, pièces exigües, …). Sachez que la loi Carrez concerne toutes les biens en copropriété ayant une surface au moins égale à 8 m2. Ne sont pas à prendre en compte dans la superficie Carrez : les surfaces avec une hauteur inférieure à 1,80m, les loggias, les balcons, les terrasses ainsi que les annexes, caves, garages et jardins. Également, ne sont pas concernés par la loi Carrez, les biens vendus sur plan ainsi que les maisons individuelles.
  • Maîtriser ses qualités intrinsèques (est-il clair, lumineux ? est-il calme ? y a-t-il un ascenseur, un gardien ? l’immeuble est-il sécurisé ? l’électricité est-elle aux normes ? est-il proche d’un transport en commun ? isolation phonique et thermique de l’immeuble et du bien immobilier, y a-t-il un vis-à-vis ?)
  • Les charges de l’appartement sont-elles élevées ? En effet, le coût récurrent annuel des charges et des impôts est un élément important à prendre en compte dans l’acte d’achat.

Ces points mettent bien en évidence la difficulté inhérente à l’estimation d’un bien immobilier. Les sites ne vous donneront qu’une idée approximative de la valeur du bien.

Puis faite appel à des professionnels immobiliers

Dans un second temps, faites appel à des professionnels de l’expertise immobilière (agences immobilières, notaires). N’hésitez pas à en contacter plusieurs. Quelques conseils :

  • Ne vous faites pas abuser par certains professionnels qui surestiment la valeur de votre bien. Ils feront tout pour obtenir le mandat exclusif, leur stratégie étant par la suite de faire baisser la valeur du bien.
  • Pour juger de la qualité de l’expertise, référez-vous aux ventes qu’il a réalisées dans votre quartier, avec les informations importantes (prix, superficie, situation dans le quartier, …).
  • Demandez l’ensemble des informations que l’expert a pu recueillir (superficie, points positifs et négatifs du bien, …). Autant d’éléments qui permettent aussi de juger de la qualité de vos interlocuteurs et qui pourront aussi vous être utiles par la suite.
  • Jugez aussi la qualité de son conseil (passe t-il réellement du temps pour faire l’expertise ? a-t-il de l’expérience ? …).
  • Et si vous n’êtes pas satisfaits, ne craignez pas d’appeler d’autres experts.

Consultez aussi les annonces immobilières des biens similaires au vôtre. C’est relativement simple et cela vous permettra de savoir si le prix de vente de votre bien se situe dans la moyenne des prix de marché. Mais là aussi, il peut y avoir de grandes disparités dans les prix, en fonction de la qualité intrinsèque du bien immobilier.

Articles récents

Laissez un commentaire

top 10 chasseur immobilier questions